TIB et BOERENTRAM FOOTBALL TEAMS;
dans
in t'Brussels/nl
OU EST LE BON VIEUX TEMPS ?
PIECE EN 2 ACTES

ACTE 1
Arrivée des supporters
Tonnekes
Jan Sarma et Stek
Le Président du Boerentram
Julienske
Délégué de la TIB
Fintje et Tonnekes
Susselabotte

TWIEDE ACT
Dupletien
Président in colère
Retour de Tonnekes et Julienske
Mr Sauce Directeur
Retour de Rachid












IESTE ACTE


Tous les noms dans ce texte n'ont absolument rien à voir avec le caractère,
ni la vie de personnes existantes ou presque pas " niwouh ";
Par contre certains faits sont empruntés à la vie active
d'un club de football très connu " le Football Club TIB "

PERSONNAGES

           Tonnekes :conducteur de tram, gérant attitré du club house TIB et Père de Julienske;
           Fintje : Concubine de Tonnekes, ex du Président du Boerentram;
           Le Président : Président de l'équipe de football du Boerentram ex de Fintje concubine de Tonnekes ;
           Katrientje :fille de Fintje et du Président du Boerentram
           Julienske :fils de Tonnekes ;
           Gustaafke :Délégué football TIB ;
           Susselabotte : Délégué football TIB ;
           Meke : ex de Jean le Mauricien ;
           Stek : supporter TIB et serieuse broubeleir ;
           Jan Sarma : supporter TIB et ancien de l'atelier de Cureghem;
           Dupletien : Chef contrôleur TIB ;
           Qqjd : Q'est ce que j'allais dire : agent et supporter TIB ;
           Mr Sauce : Directeur à la TIB ;
           Les Supporters du NATO FC ;
           William : Délégué TIB ;
           Rachid : joueur football TIB
           Mus: joueur football TIB
           Jean le Mauricien : ex délégué football TIB ;


1E ACTE

TEXTE A LIRE AVEC L'ACCENT
BIEN DE CHEZ NOUS

" NIWOUH "

Nous sommes dans le "club huis" du complexe sportif de la TIB,
d'un côté il y a le comptoir et de l'autre
il y a vue PANORAMIQUE sur le terrain de football;
Une grande affiche ancienne de la bière Horse Ale "Pietje ",
bière qui a disparu chez nous;

L'équipe du Boerentram partage les installations
avec l'équipe de la TIB(pure invention de l'auteur " astableeft ");
Katrientje fille de Fintje et belle fille de Tonnekes
tient le club house en attendant que ses parents reviennent et chante en accompagnant une belle chanson populaire Brusselloise sur la radio
en essuyant les verres de bière

Rachîd joueur vedette de la TIB arrive ;


Katrientje        (d'un air étonné)
-Bonjour " Rackiid ", tu es déjà là ;
Rachîd :
Mais," Oueh " Katrientje, j'ai fait le " toh " ce matin et alors ça va,
je suis plus à mon " aise ", plus relax quoi;
Katrientje:
Ca se voit, pour une fois, tu es bien en avance;
Il faut quand même dire que c'est quand même un match important aujourd'hui
" hein " ! " newouh "contre le NATO ;
nos éternels ennemis
et en plus le match le plus important de l'année " vai den titel "
Rachîd :
Oueh, et c'est un peu pour ça,
que le " fout fout " de service qui est " un kameroed syndiqué ",
avait changé mon service pour le match de cet après midi;
Katrientje:
Chance qu'on a ces " toffe pei ", pour aider le club
Autrement l'équipe serait souvent incomplète et déforcée ;
Rachîd :
Ca tu peux le dire ;
****
Mais Katrientje,      
en "faiselant" près de Katrientje
si je suis venu un peu en avance,
c'est aussi pour autre chose, tu sais;
Katrientje:
" Ah oueh" ?
Rachîd :
Et ben, Je sais par expérience que ta chère " mouma " et ton " schunpoupa " ,
ne sont pas là en début d'après midi,
et que c'est toi qui tient le club huis " en ce moment "
et comme cela on est un peu seul,
rien que toi et moi ;
Katrientje:
" mouma " en " schunpoupa " tu parles bruxellois maintenant;
Rachîd :
Faut " quand même " qu'on s'intègre un peu, " pas vrai " " niwouh " ;
Heureusement que maintenant je comprends un petit peu le brusseleir,
Car quand je suis arrivé de chez nous,
Moi je pensais que vous parliez chinois ;
" kom ne ki tot hei"
"goeit ne ki tot tou"
"wa es da vei heit hei"
ou encore
"kom ne ki mei mai mei"
"tes ni hei of ni doe da ga moet goen"
Katrientje:
Oh La la Rachid,
Moi hein !,tu sais quoi,
Rachîd :
Non !
Katrientje:
Non, je pense surtout,
que tu es certainement encore une fois là pour " souge " d'aller au
" cinema " avec toi;
Rachîd :
Comment toi, tu as deviné ça ?,
****
Et pourquoi pas, on joue un beau film au cinéma " Rio " cette semaine;
Katrientje:
Och ja, au Rio, je connais ça au Rio, comme la dernière fois, tu prend
toujours la dernière rangée de la salle,
où il n'y a personne et surtout où il fait un peu sombre;
****
Et puis " ietekalich ", je dois toujours taper sur tes mains un peu aventureuses;
Rachîd :
Mais tu te trompe Katrientje, je ne suis pas un " puteleir "
mes pensées n'ont rien de ce que tu crois;
Katrientje:
Et qu'est ce qu'on joue cette semaine;
Rachîd :
" Un dedans et deux dehors " avec Grégory Wayne, mon acteur favori;
Katrientje :
" Grégory Wayne ",
Toi tu sais, tu sais toujours " sievere ", comme si Grégory Wayne existait;

LA PORTE DU CLUB HOUSE S'OUVRE

Rachîd :
Flûte alors, j'ai encore une fois pas de chance il y a déjà des clients qui arrivent;
" Nondedoum ", ce sont déjà les supporters qui sont là,
Ils sont " ossi toh " ceux la ;



Gustaafke arrive d'un côté et les supporters du NATO, " peinteluré " de bleu et blanc sur les joues ,de l'autre

Gustaafke :
Bonjour tout le monde;
Tiens, " ons vedette es al doe";
C'est " ossi " la première fois ;
D'habitude les joueurs sont déjà occupé à s 'échauffer sur le terrain quand il arrive seulement à son aise;
Ou bien il y a un " specioule stût " !
Ou bien, ta chère mère t'a " peut êtes " foutu à la porte de la maison ;
Ça, ca ne m'étonnerait pas!
Katrientje :
Mais enfin, pour une fois qu'il est bien à l'heure tu dois encore le " criquitere "
Gustaafke :
" T'es mo vai te sievere senne Rachid "
Supporter du NATO :
Salut la compagnie ; .
Gustaafke :
c'est pas vrai dit, encore une fois vous autres;
On dirait que c'était hier,
Pas vrai, " newouh " quitte a me répéter, on dirait que c'était hier qu'on a rencontré ces
supporters des " potstamppers " du NATO au match allé;
Le temps file, mais file ces dernier temps, c'est incroyable ;
Supporters du NATO:
" tait toi " c'est déjà assez grave comme ça, mais, quitte a me répéter aussi,
nous, au NATO on a la " nostalgee " du bon vieux temps,
l'époque des grands derbys TIB-NATO,
quand il y avait que des bons belges sur le terrain,
et des bons joueurs en plus, pas comme aujourd'hui avec tout ces
" labbekak " qui ne
savent plus courir et font que " bleite " au moindre contact;
Gustaafke:
Ca tu peux le dire ;
" ogotte ",
c'était quand même la bonne époque hein;
Ou l'on jouait contre des équipes de valeur et pas
Contre " meike et janneke " comme maintenant
L'époque du grand Urbrasco,
" Union Royale Brabançons des sport corporatifs "
Oui Monsieur" Union Royale Brabançons des sport corporatifs "
Du temps,
ou le patron s'intéressait encore à son personnel;
Supporters du NATO :
pas comme maintenant, ou soi-disant on ne s'intéresse plus qu'à la
rentabilité de l'entreprise;
Gustaafke:
ne m'en parle pas, chez nous c'est devenu une véritable " zothuis ".
Et tu crois que ça va mieux, " dou si ";
Il y a des informations partout, mais alors partout ;
Mais, le voyageur , il attend toujours aussi longtemps ;
Et la sécurité, et l'entretien,
et en plus toutes ces nominations,
bientôt tout le monde sera directeur chez nous;
et tu sait ou on va arriver ;
Et bien à la fin on aura un gradé pour contrôler chaque agent,
ça, " ça est bon " pour la rentabilité il paraît ;
Supporters du NATO :
Alors c'est presque comme avec les ministres en Belgique;
a tout les coins de rue, il y en a un ;
C'est pas difficile,
Quand tu "wandel" un peu au Parc de Bruxelles et que tu croise un " pey "
Tu lui dis, Bonjour Monsieur le Ministre
Eh bien une fois sur deux tu es dans le bon
Et l'autre fois, eh bien ! (avec de grands gestes de pédé)
eh bien je n'ose pas le dire
Gustaafke:
Et ne me parle pas des syndicats,
Nous on les appelle les " knickers " ;
****
Non pas les chaussures, ça c'est des " kickers "
****
Ceux qui " knick " toujours
" ja menir den Directeur " ;
" Zeiker menir den Directeur "
" t'es ni wou menir den Directeur"
Noch en betje kaffei " menir den Directeur "
****
Enfin, cela ne change pas qu'avant au " voetbal " " c'était autre chose "
" comme on dit si bien chez nous ";
Supporters du NATO :
et des anecdotes ,à raconter, qu'on a eu ensemble,
Gustaafke:
Ca, mais ça tu peux le dire
que de souvenirs, que de souvenirs
et aussi quelles belles " envolées oratoires " entre supporters;
C'est bien dit hein " envolées oratoires "
Eh bien quand j'y pense, j'en ai déjà un " boult "de rire;
En fait, Il n'y a plus qu'au Daring ou à l'Union qu'on fait peut être mieux ;
Pas au Sporting " senne ", car là, il n'y a plus de "brusseleir" d'origine et puis,
Avec tout ces " kus men voete mes col en cravat " dans leur aquarium;
C'est plus du football ça hein !" newouh ";
Supporters du NATO :
mais il faut dire aussi,
que nos rencontres entre la TIB et le NATO étaient toujours de la plus haute sportivité,
n'est ce pas
dures, mais sportives,
enfin presque,
et surtout pas de vulgarités ou de hooliganisme ;
Gustaafke:
Ca je pense,
Quelle belle époque
Katrientje, donne " une fois " quelque chose dit ;
Allez ! Comment tu veux faire tourner la boutique ici ;
Il faut demander aux clients ce qu'ils veulent ;
Et tu vois bien qu'on est assoiffé " newouh les collègues "
Pour moi ce sera une " pintje " bien fraîche, s'il te plait,
Et j'espère que ce n'est pas la première bière de ton fût de la journée,
Car autrement ce soir, je vais encore une fois avoir des problèmes intestinaux ;
Et vous " ôtes " qu 'est ce que vous " prenez " pour moi ;
Supporters NATO :
Un pintje bien sur,
Pour pas changer les habitudes ;
Gustaafke:
" ogotte zeg ", pendant que j'y pense tu te rappelle quand l'arbitre avait " cherché "
votre joueur
ja, " dane mes zen crumme biene ",
et qu'il lui avait demandé son nom pour lui donner la rouge " directe " ;
après des " rouspétances " répétées,
Et il est vrai, il faut l'ajouter, un peu exagérées;
Supporters NATO :
" Ah Oué " , mais rafraîchis nous quand même un peu la mémoire;
Les " aut " ne connaisse pas ça
Gustaafke :
Je vois encore la scène devant moi ;
****
L'arbitre, s'avance avec son " air de potafer "
" Votre nom astableeft " ?
" Et l'aut du tac au tac "
Mon nom " ça est Bouglione " ! et je t'engage sur le champ dans mon cirque;
*****
Ce jour la, ce jour là hein ;
Et ben, On a pensé que le " swette " allait éclater;
Gustaafke :
et tu te rappelle de l'histoire, quand votre joueur avait montré un doigt " réprobateur " à
notre joueur pour le mettre en garde parce qu'il avait tacklé un peu trop haut,
comme un " gekloechte " quoi;
Supporter NATO :
Non ?
Gustaafke :
Eh bien le nôtre il avait mordu dans son doigt, et bien dedans et même que votre joueur
saignait du doigt ;
Supporter NATO :
C'est pas vrai !;
Heureusement que ce n'est pas maintenant car on devrait faire un test pour voir s'il n'a
pas attrapé le " Virus de l'Immunodéficience Humaine " VIH
Gustaafke :
"Watte ? wa zegde ga";
Katrientje :
Pour le SIDA
Et en plus Gustaafke, ce n'était pas contre le NATO, mais contre l'équipe des " Pompeers van Brussel ";
Après le nombre de fois que tu as déjà raconté cette histoire;
On la connaît déjà " sérieusement " "van boïte"
Gustaafke :
"Ahwel", si je ne peux plus rien raconter, alors je me tais
Supporter NATO :
Et votre fameux supporter Toone de " koeielebber "
Vous vous rappelez qu'il venait,
Avec un cochon en laisse et une écharpe à vos " couleurs "
Gustaafke :
" ogerme " Ne me parle pas de Toone,
on du le placer,
Il avait la maladie des " pottepei "
Il voyait des " bichkes " partout sur son corps ;
Qui lui grimpaient dessus,
Tu imagines, eeeh !


Supporter NATO :
Et ton beau-père Katrientje, toujours aussi amoureux de ta mère Fintje
Katrientje :
Eh " oueh ", ça on peut dire, mais encore plus de sa petite bière préférée la " piètje " - Horse Ale
Supporter NATO :
Dit moi entre nous, il a toujours son célèbrissime " pranillebooik " ;
Katrientje :
Ca tu peux dire, et c'est pas aujourd'hui qu'il va faire régime
Supporter NATO :
Et, Il est toujours aussi " ettefretter " sur les bords ;
Gustaafke :
" ettefretter " ça, tu en jugeras toi même " sebeet ",
Enfin, s'il arrive jusqu'ici,
Supporter NATO :
Ah, il n'est plus dans "son kiet en dessous de ses plooime ", comme d'habitude ;
Gustaafke :
Non, non il faisait le tôt ce matin ;
Supporter NATO :
Ouie, ça ça est dangereux,
Avec son arrêt fixe au " stamenei " du dépôt du Tram ;
****
Et entre nous il " lampette " toujours autant;
Gustaafke :
" Lampette " ça, ça va un peu mieux depuis qu'il a eu " 3 jours à pied " et un sérieux
avertissement de la direction générale;
depuis lors il est un peu "broekskijter sur les bords"
Supporter NATO :
Ah !, Et qu'est ce qu'il avait encore " une fois " fait pour ça ;
Gustaafke :
Eh ben, écoute celle la, " lestert good "
Eh ben, pendant son service sur la petite ceinture,
avec son célèbre tram 15,
il y avait un automobiliste en panne, sur les voies de tram
et comme Tonnekes était descendu de sa motrice pour constater ce qui se passait,
l'automobiliste lui a demandé gentiment,
de l'aider à pousser son véhicule hors des voies;
Supporter NATO :
Et alors;
Gustaafke :
Et bien Tonnekes n'écoutant que son bon cœur est remonté dans son tram
et a bien poussé l'auto,
si bien poussé, que son butoir était presque sur les sièges arrières de la voiture;
Supporter NATO :
pas de blessés quand même
Gustaafke :
heureusement, je dis bien heureusement que la " fatma ",
avec son gosse sur les genoux était assis à l'avant de la voiture;
Mais il y avait quand même le choc hein, " niwouh " ;
Le coup de lapin, " langs vanachter " ça existe ;
Supporter NATO :
Et il n'a pas eu d'ennuis avec nos nouveaux compatriotes
Gustaafke :
tu connais l'histoire, directement un " attroupement généralisé ",
surtout qu'on était du côté de " meulebeek " ;
vous voyez un peu le cinéma
et notre ami Tonnekes en plein au milieu;
Supporter NATO :
Ca je peux imaginer ;
Gustaafke :
Heureusement, c'était son jour de chance, les "zwontjes" étaient directement sur place,
puis les contrôleurs de la TIB, mais aussi la police, les pompiers, et j'en passe,
tout le bazar quoi,
et " e geluk, e geluk " on a su le faire partir en " devekoechke " avant qu'il ne soit lynché,
" alléh " ou presque
Supporter NATO :
Il a eu beaucoup de chance alors avec ses 3 jours à pied
Gustaafke :
Ah oueh ça, ça tu peux le dire, surtout qu'il avait déjà enfilé quelques " piètje " au
" kabberdouchke " au coin du dépôt avant de prendre son service;
Et tu connais Tonnekes, il n'a rien contre nos " nouveaux compatriotes " mais quand il
sait leur faire une bonne blague;
Supporter NATO :
tu appelles ça une bonne blague;
Gustaafke :
Entre nous, et surtout pas le répéter, j'aurais quand même voulu voir la tête du conducteur quand Tonnekes,
allez arrêtons, tantôt on va avoir ceux de " l'égalité des trois chances " sur le dos ;
****


Ah voilà, " Jan sarma et Stek le " totteleir " les deux plus grands supporters de la TIB" qui arrivent ;
Les deux :
Bonjour Jan sarma, salut Stek
Jan Sarma :
" potverdekke " mais arrêter un peu de toujours m'appeler Jan sarma,
pour une fois que j'ai mis les pieds dans ce magasin
un " slumme " de l'atelier m'a vu " bien sur "
et depuis lors c'est " Jan Sarma "
et si ça continue
tantôt on va croire que j'ai des actions dans ce magasin;
Supporter NATO :
à voir ta tête c'était certainement pas des actions au " sarma luxe ";
Jan Sarma :
et vous " auth " alors, vous vous êtes déjà bien regardé dans un " mirroir ",
à votre âge,
vous allez au football ou bien au carnaval, " perssez " " twie " hooligans " van achter de kuppe "
Supporter NATO :
" Ca y est senne hij es er waal ne ki op "
"on ha keue opsmaite lek as niks"
Gustaafke:
Et toi Stek tu as " ossi " terminé ton service;


Jefque a vu Katrientje et Rachîd et fait un clin d'œil aux deux autes
Rachîd part jouer son match


Stek le "broubeleir :
Ne " ne " m'en parlez pas, Ne " ne " m'en parlez pas
Gustaafke:
Qu'est ce que tu as encore eu maintenant ;
Stek le "broubeleir":
Tais-toi, il " il " y a un client qui " qui " monte au po " pont " du caca " canal " à An an derlecht,
Un "cacastar" com comme ça, mais mais commm ça hein;
Gustaafke:
Et alors, tu en as beaucoup quand même de clients d'habitude à cet endroit
Stek le "broubeleir" :
Tais tais toi, il " il " me regarde et me " me " dit comme ça en en pleine fi fi figure, " hein " ;
Re Re ceveur la " la " place de de la la vaillance si " si " vou vous plait ;
Gustaafke:
pas un un " akkeleir " quand même ;
Stek le "broubeleir" :
Oué, Oueh, Et moi, je je lui montre trois trois doigts comme " comme " pour dire 3 " 3 " arrêts;
Gustaafke:
Ca c'est quand même pas grave ;
Stek le "broubeleir" :
A,Attend ;
L'arrêt suisuivant "rerebelote" :
Re Re ceveur la " la " place de de la la vaillance si " si " vou vous plait ;
Gustaafke:
toujours le même broubeleir
Tonnekes :
Ou, Oué,
ET moi a alors, je je lui lui montre deux doigts;
Vous vous nanallez pas me croire, à à la l'arret suivant, le " ket " était de nou nouveau là;
Re Re ceveur la " la " place de de la la vaillance si " si " vou vous plait ;
Et ET cocomme je ne poupouvais papapapa
Gustaafke :
Jef Calme toi , caaalme toi
Stek le "broubeleir" :
Pa "pa " lui monmontrer un doigt, car car avec avec la nouvelle direction on on nne sais jamais,
je me suis reretourné pour por ffffaire semsemblant de de de ne pas le voir;
Gustaafke :
Oui oui et le client alors
Stek le "broubeleir" :
Ben, quand je je mme me suis retourtourtour néh et il était descendu;
heu heureusement ;
Gustaafke :
Cela Jef, ce n'était quand même pas poli pour la clientèle,
et avec la nouvelle stratégie de la direction,
c'est pas bon du tout
Stek le "broubeleir" :
Stratégie, stratégie, " Potpotforfordodomme " et si j'aurais répondu alors
il m'aumau rait su su surement foutu une " motte " sur ma " bakkes ", ex excusez moi moi ma fi fi gure et et moi,
je je serais bien avec avec leur leur stra stratégie;
Katrientje :
et si le client écrit à la direction pour signaler ton comportement;
Stek le "broubeleir" :
alors je je leur répondrai par par écrit,
et comme cela ça ira un peu peu plus plus vite;
Supporter du Nato :
Quelle histoire, à cette TIB quand même, ils ne changeront jamais;
Jan Sarma :
et vous " otes " alors, vous êtes en niveau alerte 1 " planquez vous "
ou en niveau d'alerte 2 " fuyez "
a moins que vous soyez au niveau d'alerte supérieur " rendez-vous "
Stek le "broubeleir" :
et et tout ça depuis depuis que l'u usine de drapeaux blancs a flambé en France;
Supporter du Nato :
et vous " ôtes " alors,
qu'est ce que vous faites encore à la TIB,
depuis qu'il n' a plus de "flèche" sur votre tram,
on ne sait même plus crier, " Jef de fleche is af ",
ah oui c'est vrai, maintenant c'était " Ahmed de fleche es af ";
Jan Sarma :
toi aussi t'es le plus comique quand tous les " ôtes " sont pas là;


Entrée du Président du Boerentram;


Le Président :
Bonjour tout le monde et un gros bisou pour ma " Juugemeen " chérie qui est de plus en plus jolie;
Jan Sarma :
ça, il y en a " d'auth " qui pensent comme toi;
Le Président :
Qu'es ce qu'il dit; " wa seit dahn wahl "
Gustaafke :
Rien Président, il radote encore une fois;
Jan Sarma :
" Tootoot ", je radote, je radote, moi je sais, qu'ils y en a qui voient clair et très clair " ik zeg het d'a ";
Katrientje :
Bonjour Papa, tu as passé une bonne nuit;
Le Président :
Excellente et je suis en grande forme pour voir le Nato donner une nouvelle fois une bonne " ramelling " à l'équipe " première " de la TIB;
Katrientje :
Mais enfin Papa qu'est ce que l'équipe de la TIB t'a donc fait pour toujours les " afvalle ";
Le Président :
Rien, mais je ne supporte pas, mais alors je ne supporte pas du tout, qu'il n'y a plus aucun bon Belge d'origine, je dis bien d'origine dans cette équipe;
Gustaafke:
Mais en première division c'est la même politique ;
Le Président :
C'est pas tout à fait la même chose,
Si je me fais bien comprendre ;
Supporter du NATO
Alors Président, vous êtes un peu xénophobe
Le Président :
quoi ? ça y est " senne ", encore une fois avec leurs grands mots, les " janfafoel " du NATO
Gustaafke:
Tu n'aime pas les bronzés quoi ;
Le Président :
Pas du tout, moi je n'ai rien contre personne,
mais je n'aime pas le jeu de ces " lemonade drinkers ",
et alors une fois sur le terrain " quels chipoteurs ",
" quels chipoteurs ",
encore une fois dribler et encore une petite passe en arrière en " nog e crocheske " et
alors quels comédiens, " wa en theouter speilers ",
et des " bleidpanchs ces pei, des bleidpanchs "
presque aussi fort que les caledoni ;
Katrientje :
Caleloni Papa,
et on ne dit pas comme des calelonis ; mais comme des spaghettis
Le Président :
Mais laisse moi un peu parler dit,
pour une fois que je dit quelque chose ;
****
Et alors pendant leur fameuse kermesse ,
ah non je m'excuse leur fête, la fête ,
la fête du ramelan,
Katrientje :
Le ramadan, Papa
Le Président :
Och, Ja
ils tombent tous, mais alors tous l'un après l'autre " fla van den hunger "
sur le terrain, il faut le voir pour le croire;
En tout les cas, J'espère pour les supporters de la TIB,
qu'on n'est pas pendant leur fameux mois du ramelan,
car autrement les " cadaie " du NATO aurait encore une fois bien du plaisir aujourd'hui;
De toute façon il n'ont pas besoin de ça pour gagner ;
" Op papé zein z'al veul sterker, effenaf veul, mo veul sterker "
Gustaafke:
En tout les cas Président, vous savez ce que nous, supporters de la TIB on peut dire ;
Le Président :
Et bien, " dit le moi une fois " ;
Gustaafke:
Heureusement que l'équipe du " Boerentram " a Julienske le fils de Tonnekes,
car autrement chaque année lors du tournoi Inter-Transport en Commun ce serait la catastrophe,
et les soi-disant chipoteurs et " ballefretters " te donnerait une bonne leçon de football;
Le Président :
Oueh ça, c'est peut être un peu vrai, mais mon équipe du Boerentram , mon équipe du Boerentram,
c'est au moins une équipe complète, j'insiste complète, de bons belges d'origine;
Et notre cher Julienske fait partie de ceux la ;
Et j'en suis très fier, " wette da "
Katrientje :
Mais enfin Papa qu'est ce que ces garçons t'ont quand même fait;
Moi, je les trouve bien gentil ;
Stek le "broubeleir :
Oui, je je trouve quand même que que tu tu " overdreif " un peu
Le Président :
Tais-toi toi, car tu as encore " une fois raté ton aiguillage ";
"Et j'overdreif, j'overdreif toujours moi",
Maintenant nos "ministers" socialiss et greun, disent que nous sommes un peuple multiculturel,
Oh oui !
Vous ne le saviez pas, non
Eh ben oui, nous sommes un peuple multiculturel.
Les" ministers" l'on dit, voilà
Ecoutez moi bien "loesterd good",
D'abord on du manger des spaghettis avec les mineurs italiens,
Puis des pitta's avec les turcs,
Puis les "espingoin" sont venus avec leur paella,
Ensuite on a eu les sardines avec les "portugeis",
Et des mezzés avec les grecs,
Maintenant on mange du couscous et de la viande hallal,
Sans oublier les chinois, les indiens, les slaves, les sud américains.
" En wah nog allemoe"
Ah oui, j'oublie la moambe nationale.
Et eux, vous croyez qu'il sont multiculturel,
Dou si,
Niks van da,

Il n'y en a aucun, mais aucun "ginne iene" qui aime le waterzooi ou les anguilles aux verts.
Susselabotte :
Il a quand même un beau parlement, hein Le Président
Tiens, Tu devrais te " mette " comme " minister "


Gustaafke:
Ara !, la voilà votre vedette du boerentram
Julienske :
Bonjour tout le monde - bonjour Président - bonjour Katrientje ;
Le Président :
Bonjour Julienske,
avec ma Katrientje " hein " c'est vraiment comme frère et sœur " niwouh ",
depuis le temps qu'il se connaissent ;
Julienske :
Et alors les anciens, on vient voir le fameux derby " comme au bon vieux temps ";
Gustaafke:
Tais toi, tantôt ils vont croire qu'on s'intéresse à eux;
" Ouiljouil t'es foutu " qu'est ce que j'allais dire "es doue ";
Qqjd :
bonjour les enfants, " qu'est ce que j'allais dire ",
c'est bien TIB-NATO aujourd'hui ou bien c'est encore une fois remis car maintenant
quand " menneke pis " s'oublie un peu c'est remise générale;
Le Président :
T'a pas encore vu quel soleil radieux qu'il y a "dihors",
comment veux tu que ce soit remise générale;
Qqjd :
Ca, ça c'est pas la première fois ;
Avec les " slumme " du voetbalbond
On doit s'attendre a tout " newouh "
Le Président :
Mais, il m'énerve celui la ;
Qqjd :
" Ouie jouie " il est encore une fois nerveux celui la,
" qu'est ce que j'allais dire ", l'équipe du " boerentram " ne tourne pas si bien ces derniers temps,
d'après ce que j'ai pu voir " sur le journal ";
Le Président :
Mon équipe tourne bien, " mo den bal wilt vai ons ni rolle "
" ge kent da toch hei "
Qqjd :
C'est ce qu'on dit toujours dans ces cas la ;
En " vootbal ", moi je dit que seul les points comptent ;
Et quand on se trouve à l'antépénultième place
On ne fait pas trop de commentaires
Le Président :
Bon quand on raconte tant de " zieverdera " moi je m'en vais ;
Stek le "broubeleir" :
Allez Président tu tu es quand même vite vite dessus " tsé ", avec des bê bêtises pa pareilles si si tu tu devait sa savoir
ce que que nous ont sait et qu'on ne devrait pas savoir;(en faisant un clin d'œil en direction des deux autres)
Gustaafke:
Tiens du coup pour " mette " le Président " dessus ", tu " broubel " moins;
Le Président :
Mais, Qu'est ce qu'il veut dire celui la;
Ca fait deux fois qu'il fait des " illusions ", auxquelles je ne comprend rien, mais alors strictement rien
Gustaafke:
Mais rien Président, laisse dire ce vieux " zwanseur ";
Toi " tsé " ;

Le Président quitte le club house en claquant la porte



Le délégué de la TIB rentre des vestiaires avec la feuille d'arbitre

Gustaafke:
Alors, William j'espère que pour un match comme aujourd'hui tu as assez de joueurs,
William :
Tais toi l'arbitre n'est pas un facile et je dois encore une fois faire plein de ratures avec ces " kus men voete " qui
arrivent toujours en retard,
Gustaafke:
Mais tu sais quand même faire ta feuille à l'avance,
William :
Ah oui, avec tous ces " pachtereirs " et nos services coupés de la " saint toin toin ", moi je ne sais jamais qui viens ou ne viens pas,
Et l'arbitre qui n'est pas un facile,
Gustaafke:
William, William c'est qui, " dane wet oek en betje duuf " ,William c'est qui aujourd'hui,
William :
mais laisse moi me concenter sur le sujet
C'est le " rosse, den gandarm " tu le connaît " hein ",
Gustaafke:
Ouie jouie, celui qui en a mis quatre dehors la dernière fois,
William :
Je te le fais pas dire, j'ai déjà prévenu nos " asticots ",
Oué oué, référé j'arrive, je te l'avais dit qu'il était nerveux,
Allez les amis à tantôt, j'espère qu'on aura un bon match.

Les supporters vident leur verres et s'en vont voir le match

Supporters NATO
allez les gars, allons voir la TIB attraper encore une fois une bonne " touffeling "
comme vous dites si bien chez vous;
Jan Sarma :
Ecoutez, encore une fois ces " sprotjes " ;
" comme vous dites si bien chez vous "
On dirait qu'il viennent de l'avenue Louise,
Et ils sont tous nés à la " huugstroet "
Katrientje :
Allez, bon match pour tout le monde et que le meilleur gagne ;
La TIB bien sur ;

Les supporters vont voir le match dehors et Katrientje reste seule avec Julienske;

Julienske d'un air moqueur;

Julienske :
tiens Katrientje des mauvaises langues racontent que Rachîd la vedette de la TIB
tourne un peu trop autour de toi;
Katrientje :
Peuh, Rachîd aime toutes les filles,
et surtout quand elles sont blondes et puis il me paie un cinéma de temps en temps lui,
ce qui n'est pas le cas de tout le monde; Julienske :
et nos pères, ils ne disent rien de tout ça;
Katrientje :
Mais, allez Julienske, réfléchi un peu
Connaissant Pa et Schunpoupa
nous allons toujours en " stoumelinks au cinema ", newou " ;
Julienske :
J'espère en tout les cas qu'il se conduit bien ;
Katrientje :
Rachîd est un gentlemen, " astableeft " ;
Julienske :
Oui, on connaît ça,
Katrientje :
Serait tu, un peu " jaloos " ;
Julienske :
Qu'est ce que toi tu crois maintenant ;


Fintje et Tonnekes rentrent à ce moment;
Julienske :
Bonjour Pa t'a fini ton service;
Tonnekes :
" oueh " et c'est pas trop tôt car la clientèle était en super forme mais alors en super forme aujourd'hui,
Je pense qu'ils savaient que c'était TIB-NATO cet après midi;
Et puis en plus il y a un " kus menvoete " qui avait oublié de se lever ce matin et j'ai du
faire un aller retour en plus;
Je l'ai dans mon " collimateur " celui la ;
Katrientje :
Bonjour Ma, t'a été chercher beau papa au dépôt
Fintje :
Heureusement, car autrement je crois qu'il serait resté au stamenei " l'Arrêt du tram "
pour arriver juste après la fin du match de cet après-midi et de nous laisser tout le
travail comme d'habitude;
****
Et tu sais avec qui il palabrait comme ça, non !, eh bien avec le Président du football de la TIB ,
oueh, oueh " celui qu'on ne voit jamais ";
" Oueh ", et en grande discussion tout les deux,
occupé à " feisele "
comme deux amoureux,
et ne me demande pas de quoi,
bouche cousue et grand secret de la part de ton beau père;
Tonnekes :
Tais toi un peu,
comme si en tant que gérant attitré du club house j'allais rater un match aussi important
que TIB-NATO et en plus,
comme si j'avais des secrets avec " ce " cher Président de la TIB, toi tu sais toujours
raconter des " clutera ";
Fintje :
clutera, clutera la dernière fois aussi, c'était aussi des " clutera ", tu es
rentré à 2 heures du matin
car soi disant tu avais pris le tram dans le mauvais sens;
Tonnekes :
ça, ça peut arriver à tout le monde;
Fintje :
faut pas demander quel " stuk dans ta jaquette " tu avais encore une fois;
Tonnekes :
verse moi plutôt une " piètje " avec un beau col de mousse,
non, de crème comme dirait " l'auth "
avec son " grute hauth " de l'école des brasseurs;
Oueh, à l'école des brasseurs on appelle ça " un col de crème " ;
Si je devait dire à Susselabotte, " veul crème op a pintje cher ami ",
Je vois déjà sa réaction !!!
Fintje :
Ca y est " senne " il est déjà en forme ,
et pour une fois il est de bonne humeur;
Attend dans 5 minutes quand le match sera commencé;
Tonnekes :
Ah, ils montent sur le terrain ;
Mais regardez moi ça, " t'es ni wou "
comment il a encore " une fois " sélectionné cette équipe;
****
Mais je ne vois pas, Bachir,
Ne me dites pas qu'il a mis Bachir sur le banc,
Ah !, il arrive
" hij was zeker waal ne ki te lout " ;
T'as vu qui est le zwette, onze vriend de " rosse, den gandarm "
Avec celui la on est perdu d'avance
Tonnekes vit le match pleinement et avec gestes des bras et des pieds à l'appui
Mais " potvermille "
On joue dans l'autre sens ;
Celui la, il ne sais même pas dans quel sens on joue ;
" T'es toch heet senne";
****
Arrête de chipoter, mais " nondedoume " donne ta balle !
" Ballefretter ", donne ta balle alors
Fintje :
Qu'est ce que j'avais dit;
Je vient a peine de dire qu'il est de bonne humeur et il est déjà occupé a " zouge ";
Tonnekes :
Mais c'est quand même vrai, le match est à peine commencé,
" Menier ", perd la balle au milieu du terrain,
Contre-attaque
et on a déjà des sueurs froides ;
Fintje :
Toi, tu as vite des sueurs froides,
Tu ferais mieux d'avoir des sueurs chaudes de temps en temps,
Au lieu de " rounke " toute la nuit ;
Tonnekes :
Hors jeu, hors jeu que je te dis si bien,
mais oué, pour une fois il l'a vu,
je pense qu'il m'a entendu;
****
Mais regardez moi ça, regardez moi ça,
Rachîd est parti seul vers le goal - celui du NATO le retient par le maillot et c'est au notre
que le " zwette , onze vriend de rosse "donne une jaune;
je l'avais dit,
C'est quoi encore une fois pour un " echte labbekak " celui la;
Julienske :
Mais enfin Pa c'est pas Rachîd,
c'est Mus et en passant il a donné un coup de coude en " stoumelinks ";
Tonnekes :
Ca, moi je n'ai pas vu ! et en plus si tu dis que ce n'est pas Rachîd;
Tu peux quand même dire ce que tu veux, mais d'ici ils se ressemblent tous,
" newouh ";
Fintje donne moi vite une autre " Piètje " (Horse Ale) pour me calmer
Fintje :
Encore, tu n'en as pas pris assez de " Piètjes " au " stamanei " près du dépôt,
tu ne reconnais même plus nos joueurs;
Katrientje :
Tantôt le docteur va encore une fois te dire qu'il a vu tout un escadron de " pietjes " de cavalerie sur le
Rayon X de ton estomac;
Tonnekes :
Celle la, elle ne fait que raconter des " stoumeteit " ;
Fintje :
Oueh, et quand ton taux de " ferritine je ne sais pas quoi " sera encore une fois trop haut,
Et qu'il faudra encore une fois te " tappe " toutes les semaines ;
Ce seront aussi des " stomiteit " ;
Tonnekes :
Qu'est ce qu'elle sait " souge " celle la ; Qu'est ce qu'elle sait " souge " celle la
Katrientje :
Mais, enfin "schunpoupa" elle a quand même un peu raison ;
Regarde un peu le ventre et en prime le nez de " pottepei " que tu te paies ;
Tonnekes :
Que mon nez a t'il ;
" Potverdekke ", Ca c'est aussi tu beau français ;
Que mon nez a t'il ;
A la fin hein,
à force de m'énerver on ne sait plus ce qu'on raconte ;


Katrientje :
Bonjour Susselabotte ;
Susselabotte :
Salut, " goeidag Alleman ",
allez bonjour tout le monde; Katrientje :
Une pintje comme d'habitude
Susselabotte :
Zeiker en vast, bien sur, et uniquement de la bonne marque " newouh ";
La seule que j'aime ;
Tonnekes :
Mais pourquoi tu dois toujours traduire tout, dans les deux langues nationales;
Susselabotte :
parce que je suis un bon belge moi " Menir " et puis c'est pour ceux du Nato ;
qui font semblant de ne plus savoir parler le " brusseleir ",
avec leurs " manere de prout ma chère ";
Tonnekes :
Mais ils ne sont même pas là ;
Susselabotte :
Ca j'ai " ossi vu ", " da hem ik ouk gezeen"
AH,AH,AH
Tonnekes :
" Dane hei, da moet mes alles lache "
En tout les cas j'espère,
que tu ne dois plus tracer de lignes aujourd'hui ;
car à voir celles la " dihors ",
aussi droites que le " Halleweg " ;
tu était certainement déjà passé par ici ce matin avant de faire ton travail ;
Susselabotte :
" Hoh sede ga da ", comment toi tu voyez ça ;
Tonnekes :
Met une fois " tes brille potverdomme "
Susselabotte :
" Och ja t'es wou ", " Ma machine ha ne platte band " ;
Avait un pneu plat ;
Et rouler droit sur un pneu " es ni gemakelijk zenne "
" Ik ter het a zweire"
IL faut être équilibriste
" Mo ik hem an goie uug zenne "
Katrientje :
Bonjour Meke
Meke :
bonjour toute la famille ;
et les " aut " aussi
Katrientje :
Ce sera un kir comme d'habitude Meke
Meke :
Un à la fois bien sur;
Susselabotte :
surtout que tu sais bien la contre, un à la fois qu'elle dit, tantôt quand elle
en aura 1 dizaine dans sa " jaquette " ce sera encore,
" un à la fois bien sur ";
Fintje :
occupe toi un peu de tes " affaires propres " et laisse Meke tranquille;
Fintje :
Depuis que son Jean " coco la santé " est retourné dans son île natale, cette fille est un peu déprimée;
Meke :
Ca tu peux le dire, c'est déjà la 3e fois qu'il me fait le coup ;
Son " Ile Morice ", c'est soi disant le paradis,
Mais après un certain temps " kan hem zonder mâ ne mi lève "
A moins que ce soit " vai de voetbal "
Mais cette fois ci, je pense que c'est définitif et qu'il ne reviendra plus ;
Susselabotte :
och ja, " ogerme da kingje ", elle l'a vite oublié " notre
Jean International" et d'après ce que j'ai pu constater,
je pense que,
maintenant elle a plutôt un " petit bountje " pour le Président du boerentram;
Et que c'est pour ça qu'on la voit " ossi souvent " au " Club Huis "
Meke :
je penses que tu es un peu " jaloux "
Susselabotte :
Jaloux, ikke, ik hem al genoeg mes ons Fiene thuis, zenne
"J'ai déja assez avec une "
" Ogotte " Ca me suffit largement ;
Fintje :
Oueh, oueh on dit ça ;
Susselabotte :
Si la " boesinne " commence aussi a raconter des " blous " ;
Zeg boske, c'est quoi pour une auberge ici ;
Tonnekes :
Premièrement, ce n'est pas une auberge ici,
Et tu ne vois pas que je suis occupé à regarder le match, la " dihors "
Avec tout vos " lameirdera " je ne connais même pas le score ;
Fintje :
Aie aie, quand il parle " azu " c'est que ça va mal " dihors " ;
Susselabotte :
Quand moi, je suis monté c'était 1-0 pour le NATO ;
" Ne chique goal zenne "
Fintje :
Tu vois, je le connais comme ma poche, celui la ;
Tonnekes :
Tu va une fois te taire,
Celui qui va réussir a la faire taire,
Il n'est pas encore né
Et en plus, toi tu nous porte toujours la poisse,
Chaque fois qu'elle parle de notre équipe et du match " pardaf krijge weile ne goal binne " ;
Fintje :
Cet homme hein, c'est un vrai plaisir quand la TIB joue au vootbal ;
Tonnekes :
" Babel, babel, babel " et ça continue, " dei vrave zenne ",
Fintje :
Bois encore une " pietje chôke ", ça te fera du bien ;
Susselabotte :
Ja Tonnekes, toi tu as tiré le gros lot " senne "
Tonnekes :
Ah, pour une fois tu vois clair
Susselabotte :
"En vergette ga ma ni",
J'ai "ossi" encore soif ;
Fintje :
Susselabotte, calme avec tes pintjes ;
Tantôt tu ne vois, encore une fois pas la boîte aux lettres à l'entrée de ta maison et tu as encore une fois " un blouch " à ta voiture;
Susselabotte :
" Zwoigt ervan "
" Mo serieus, onder ons ", Moi je ne la vois peut être pas,
Mais elle non plus,
" Zij ouk ni "

Car elle ne s'est encore jamais retiré
Pourtant, je lui ai déjà expliqué plusieurs fois ;
" T'es ni serieus he " Ah Ah Ah !
" En dour op goein waile ne ki zinge si"
Patron geif ons an bokske, vai ma en vai ma mokske
Ni te grut, of ni te kla----a----an
Mo mag ne iemer zein
Ah Ah Ah


TONNEKES SECOUE LA TETE ET CONTINUE EN STOUMELINKS DE SUIVRE LE MATCH ET DE S'ENERVER ENFAISANT BEAUCOUP DE GESTES.

Tonnekes :
Mais, regarde moi ça une fois quel " prutte shot "
Comment tu veux marquer comme ça,
Une minime fait mieux,
Et la position du corps alors,( Tonnekes montre d'un beau geste la bonne position du corps et des pieds)
Ça n'a jamais été à l'école du football ou autrement son entraîneur était
" Loué blous uit " qui avait tellement des " crumme biene " que le ballon
passait au travers.

TWIEDE ACTE
















Le match est fini, les supporters rentrent au club house-le NATO a gagné 2-0

Susselabotte :
Alors on a égalisé
Gustaafke :
Egalisé, comment veux tu que ces " froucheleer " marquent un goal;
La technique, la technique toujours la technique,
en football ce sont les goals qui comptent,
dribbler " en noch e paske en noch es e paske " et puis on perd la balle ;
Et ces " slumme " du NATO connaissent la chanson un long ballon en profondeur,
et " bingo " chaque fois c'est " binne ";
C'est comme ça qu'on encaisse les deux goals d'ailleurs " niwoh ";
Maintenant soyons sérieux quand tu voit tout ces " arbres " du Nato,
et les " springnotvet " chez nous comment veux tu jouer champion;
Expliquer, ça ils savent bien faire,
Et discuter avec l'arbitre oh ! oh la ils sont les rois.
Allez sérieusement tu as déjà vu courir ces " pains français en chemise "
" Alteid tweedes op den bal"
Fintje :
Attention Gustaafke " n'oublie pas de respirer ";
Gustaafke :
Enfin c'est quand même un peu vrai ,non;
Stek le "broubeleir" :
Moi, moi je je te te
Gustaafke :
ça va, toi, s'ils devaient jouer aussi vite que toi tu parles ce serait encore pire;
Supporters du NATO
Excusez moi, chers amis de la TIB ;
Mais moi,
je trouve que le score reflète bien la " physionomie générale de la rencontre " ;
Tonnekes :
" t'es wael ne qui va da " avec ses grand mots,
la " physionomie générale de la rencontre ",
" scheut a montje ni ";
Tantôt il va encore nous dire qu'ils doivent allez voir un " spichologue " pour mieux jouer;
Julienske :
psychologue Pa
Tonnekes :
" spicologie " ou psychologie ça ne change rien ce sont tout des " clutera ";
Moi, je vais vous le dire,
je ne sais plus supporter toutes ces " ziverdera ",
je vais vite nettoyer les vestiaires;
Comme ça c'est fait ;
Julienske :
Je viens un peu d'aider Pa;
Fintje :
Et n'oubliez pas les " colidors ", comme la dernière fois ;
Tonnekes :
" Mo goe ze ne ki zwaige "
Personne ne veut faire une bonne occasion;
Vous pouvez l'avoir pour rien et je donne encore une prime en plus ;
Meke :
Ecoute le occupé le " dikkenek ",
Qu'est ce qu'il ferait sans sa Fintje ;
Julienske et Tonnekes sortent;


Dupletien arrive
Susselabotte :
Ah bonjour contrôleur Dupletien, tu " vous " êtes trop tard pour le match;
Dupletien :
excusez moi cher ami, pas contrôleur, mais Chef contrôleur Dupletien ;
et tout le monde n'est pas " conventionné " comme vous " autes ",
il y en a qui doivent encore " trabuze";
Katrientje :
essaye d'être d'abord Chef contrôleur à la maison ce serait beaucoup mieux;
Fintje :
Et dans une heure quand tu montera sur la table pour nous chanter tes " zotte leekes " ce sera aussi " Excusez moi, c'est Chef contrôleur "
Dupletien en chantant :
Oh Madame, donne moi une " baisse " comme sur le tram;
Jan Sarma :
Ca y est il commence déjà, le " dachtereir ",
il n'a pas encore bu un verre
et il a déjà " une stuc dans sa jaquette "
Susselabotte :
" Let op les copains ", notre vedette de " krollekop es al dou " ;
Mais tes cheveux ne sont même pas mouillé " fieu ",
" Ha hoer es ni nat "
Tu es passé entre les gouttes de la douche ou quoi ;
Rachîd :
ne commencez pas encore une fois pas hein,
nous avons joué notre match ;
et l'arbitre était comme d'habitude encore une fois contre nous;
Gustaafke:
comme d'habitude, comme d'habitude et le coup de coude c'était aussi l'arbitre " peut êtes ";
Normalement, c'est la rouge directe sans discussion
Rachîd :
moi, je n'ai jamais donné de coup de coude de ma vie;
Gustaafke:
pas toi, mais ton copain syndiqué Mus
Rachîd:
Ca, et bien je vous jure que moi je ne l'ai pas vu Gustaafke :
comme d'habitude on connaît la chanson, ils n'ont jamais rien fait;
L'autre il a un " bla uug " en " zeine neus es schief ",
et ça a été fait par le saint esprit,
Ah oui, il a peut être couru contre le piquet du goal sans le savoir;
****
Maintenant d'un autre côté, il faut dire aussi que ceux du NATO,
il mettent quand même le pied " n'est ce pas ", et bien le pied;
Rachîd :
Surtout quand c'est contre nous;
Gustaafke:
Surtout quand c'est contre nous, ça y est " tsé " il recommence encore une fois;

Katrientje appelle Rachîd prés d'elle et lui sert une limonade;

Katrientje :
" Hogerme Rachîdke ", Viens plutôt chez moi et boit un verre à ma santé, n'écoute pas
tout ces vieux radoteurs de " stamenei " avec leur " flave prout du vootbal ";
Jan Sarma :
"Hogerme, hogerme " ,écoute la encore une fois occuper,
heureusement que ton " schunpoepa "
et surtout ton père ne t'entendent pas;


La porte du club house s'ouvre et le Président du Boerentram arrive en colère ?
Gustaafke :
Alors Président tu en déplace du vent;
On dirait un tram qui arrive dans une station ;
Le Président :
Ecoutez, écoutez, mes chers amis
vous savez Gustaafke et Meke ce que Tonnekes a fait ?
Gustaafke et Meke:
Non Président;
Le Président :
Aidez moi à respirer;
Katrientje :
Mais enfin Papa " qu'es ce qu'il y a ";
Gustaafke et Gustaafke et Meke :
calme toi Président
Le Président :
Vous savez quoi ?
Jan Sarma :
Mais dit le alors une fois " fieu ";
Le Président :
Il a fait signer Julienske, vous savez où ?
Gustaafke et Meke :
Signer, Julienske ?
Le Président :
A la TIB
Gustaafke et Meke et Jan Sarma :
A la TIB
Le Président :
" Oueh ", Je viens de l'apprendre au " stamenei " "à l'Arrêt du Tram " par la bouche " propre " de leur Président , oueh, " celui qu'on ne voit jamais "
****
et bien maintenant celui la,
pour l'avoir vu,
on l'a vu et bien vu,
c'est un " liepe linkadoor " celui la;
Gustaafke :
Tu es certain de ce que tu avances Président
Le Président :
Mais enfin tu me prend pour un stoumerik ou un " halve teppe ";
c'est " le Président " en personne,
qui me l'a annoncé officiellement ;
avec un air, " je ne vous dit que ça " :
Gustaafke :
mais qui aurait cru ça
Meke :
et cela sans rien dire à personne,
même pas à nous,
ses plus grands amis
Le Président :
ça c'est exacte,
Je n'en crois pas encore mes oreilles ;
****
Alors chers amis, vous comprendrez que ce soir,
pour la fête du jubilé des " trammans " ;
je ne pourrai pas m'asseoir à la même table que Tonnekes et de mon ex épouse Fintje;
Et peut être que probablement,
que je ne resterai même pas du tout;
Meke :
Mais enfin Président,
vous n'allez quand même pas couper court à une amitié de si longue durée pour des
" sivera " de transfert " achter den hoek ";
Et surtout, surtout ne pas rester ce soir ;
Alors que vous deviez prendre la parole en tant que Président du Football Club ;
Mais aussi en tant que Président d'honneur du cercle de la Balle Pelote du Boerentram;
Et puis il y a vos autres amis que vous abandonnez
Et, il y a moi aussi,
qui vais encore une fois me retrouver seule ce soir;
Le Président :
Tu as peur être raison Meke, je vais y réfléchir,
mais avouez que c'est quand même fort,
Julienske à la TIB au milieu de tout ces ma ma,
ces ces chipoteurs;
Supporter du NATO:
Moi, j'ai déjà vu souvent jouez vôtre joueur,
Avouez que c'est quand même un sérieux renfort pour l'équipe de la TIB;
Le Président :
Mais, de quoi, De quoi il se mêle " encore une fois " celui la;
Gustaafke :
Oueh " de quoi tu te mêle toi, vous voyez pas qu'on parle de choses importantes entre tramman ;
Supporter du NATO:
" Oujouille " excusez moi;



Retour de Tonnekes et Julienske

Fintje :
Alors, dit lui maintenant " ta façon de penser " si tu oses;
Tonnekes :
Qu'est ce qui que ce passe ici ;
C'est pas déjà assez que je nettoie les vestiaires bénévolement " en vai niks " ;
Et qu'en plus on fait des commentaires pendant mon absence,
Qui a quelque chose à dire ? Qui
Le Président :
Personne Tonnekes,
on discutait justement, tout simplement et en toute amitié tu sais,
de l'avenir de nos équipes ;
pour la saison prochaine ;
et des joueurs qui restent et qui partent
et en particulier ;
Tonnekes :
Quoi en paticulier ;
Le Président :
Awel, sans méchanceté,
ça je peux te le garantir ;
des transferts possibles ;
****
et bien voilà, " kut en good " ;
on est un peu étonné du transfert de Julienske à la TIB;
Tonnekes :
Julienske à la TIB;
Quel est le valse " loé " qui vous a raconté ça;
Gustaafke :
Il paraît que c'est le Président " celui qu'on ne voit jamais " qui raconte ça à tout le monde au stamenei prés du dépôt;
Qqjd :
Eh oui, " qu'est ce que j'allais dire ",
" ah oueh " Gustaafke a raison c'est le Président qui ;
Tonnekes :
Tout le monde est au courant quoi,
ça " ça est fort " quand même, il me demande de garder le plus grand secret ;
et maintenant c'est devenu un secret de " pochinelle ",
tout juste qu'il ne sort pas une " circulaire syndicale " pour le signaler à toute la compagnie;
Fintje :
Tu ne l'as même pas dit, à moi, ta femme ;
Maintenant, je comprend vos " fuselera " dans le café
Tonnekes :
" Ogotte oueh "raconter quelque chose d'important, à une " lameire " comme toi,
il suffit de te dire que c'est un secret et
toute la TIB est au courant ;
Le Président :
Et notre amitié la dedans, depuis le temps qu'on se connait
Tonnekes :
Tais toi, cela a assez été dure comme ça ;
****
Et puis voilà en deux mots,
****
Cela fait des mois que la Direction,
oui messieurs que la Direction insiste pour que Julienske s'inscrive à la TIB,
pour un peu " redinamiser " le " bazar " et peut être attirer d'autres joueurs dans leur équipe;
Et puis en plus, maintenant qu'il a son diplôme,
il pourra passer l'examen comme technicien,
et ainsi monter dans la hiérarchie et faire un peu mieux que son vieux père au sein de la société;
****
Et puis, et puis ils pourraient,
Et oui ! en plus,
effacer l'ardoise pour mon tamponnement malheureux, du mois dernier
d'après ce qu'ils m'ont dit;
Alors, moi Tonnekes,
En tant que bon agent de la TIB,
Vous comprenez, que je ne pouvais pas refuser,
et en plus j'ai promis de convaincre Julienske de signer une carte d'affiliation,
pour la prochaine saison et probablement,
avec une option pour beaucoup d'autres après;
Julienske :
Mais " astableeft " Pa, tu aurais pu demander mon avis ;
Maintenant en réflechissant un petit peu,
Il faut dire qu'il y a des propositions qu'on ne peut refuser ;
Katrientje :
Ca pour une fois c'est une nouvelle formidable, que je suis contente pour toi
mon Julienske tu va enfin avoir ce que tu mérites depuis si longtemps;
Jan Sarma :
Mon Julienske, mon Julienske ;
" Awel awel " du coup, tu n'est plus amoureuse du beau Rachîd maintenant;
Le Président :
Comment du beau Rachîd, comment du beau Rachîd,
Ne me dis pas que tu as un " bountje " pour ce !!!, pour ce !!!, joueur de balle pelote;

En entendant cette discussion Rachîd s'éclipse sans faire de bruit

Quelle journée,
d'abord l'annonce du transfert " définitif " de Julienske à la TIB
et maintenant ma fille qui flirte, qui flirte avec un,
avec un " bashibousouc ";
Que je n'aime pas ça, que je n'aime pas ça;
Ca me rappelle,…;
Susselabotte :
Awel, moi aussi Président, ça me rappelle,
il y a vingt ans,
l'après midi lors du tournoi des tramman,
l' équipe du Boerentram
avec Le Président au Goal recevait une " ramelling de dimension "de l'équipe de la TIB
avec pas moins de 5 goals dans sa caisse
et le soir Fintje le plaquait pour rejoindre Tonnekes avec sa fille;
Gustaafke :
Susselabotte toi, tu sais toujours mettre les pieds dans le plat;
Qu'est ce que cela vient faire dans la discussion ;
Fintje :
Laissez tomber,
il ne sais pas mieux, " hij wet ni beiter "
il oublie surtout d'ajouter qu'à cette époque mon mari Le Président faisait passer,
en plus de ses interminables missions à l'étranger,
sa carrière au Boerentram et surtout sa vodde ploog de vootball avant la vie familiale et que,
je ne voyais pour ainsi dire jamais mon mari,
et en plus on s'est quitté Le Président et moi,
en accord commun et bons amis;
Et heureusement, heureusement qu'à cette époque que Tonnekes, nous a
recueilli ici au club huis
Le Président :
Ca c'est vrai et bien vrai ;
Mais le passé, c'est le passé ;
Et ça n'explique pas encore le comportement de ma fille unique et bien aimée;
Katrientje chérie, ma jujumeen
ne me dit pas que je vais te voir courir en djélabah ;
Que pour mon anniversaire tu vas me " betoele " des babouches ;
et qu'en plus, je vais devoir manger du " coscôs " chaque fois que je viendrai te dire bonjour;
Katrientje :
C'est " ossi " bon que du bloempanch, du cervela ou que les fameux
smoutebolle de la foire du midi

Tonnekes :
l'a amour n'a plus de frontières hein !! , Président;
Le Président :
Mais qu'est ce que les collègues du Boerentram vont dire,
Après tout ce que moi " Le Président ",
J'insiste bien,
Le Président du football club du Boerentram ;
ai dit sur les joueurs de la TIB;
Katrientje :
Mais enfin Pa, Rachîd est un bon copain et puis il est vrai qu'on a été ensemble au cinéma Rio quelques fois;
Le Président :
Au cinéma ?
Comment ça au cinéma, et toi Fintje, sa mère tu était au courant de tout cela;
Et tu ne m'a rien dit ;
Fintje :
Président, je te jure que c'est la première fois que " j'entend quelque chose de ça ";
Tonnekes :
Et moi alors;
Le Président :
Mais comment est ce possible, mais comment est ce possible,
Dans ma famille, avec ma fille.
Tonnekes :
Tu vas quand même pas commencer à " bleite " j'espère ;
Le Président :
Laisser moi tranquille ;
Jan Sarma :
Mais, Ca n'a pas que des mauvais côtés, hein Président ;
****
" Pâsd ne ki noe"
Le Président :
Explique toi s'il te plait
Jan Sarma :
Et ben, comme beau fils Rachîd pourrait jouer avec l'équipe du Boerentram ;
Et puis en plus,
il a une bonne place, sure et bien rémunérée à la TIB ;
Le Président :
Dans le fond c'est vrai ça, ce serait un fameux renfort pour l'équipe du Boerentram ce Rachîd ;
Et puis, en plus ce n'est pas un vilain garçon, un " echte play boy ";
Tonnekes :
Est ce que, est ce que j'entend bien mes oreilles ;
Il y a une demi heure, tu critique à mort l'équipe de la TIB ;
parce qu'il n'y a que des nouveaux belges dans l'équipe,
Et maintenant, tu veux engager " illico presto " notre capitaine,
Pour renforcer ta " stoume ploug " du Boerentram ;
Gustaafke :
Et l'honneur dans tout ça Président,
Et que vont dire vos collègues ;
Tonnekes :
C'est encore plus fort qu' au Sporting,
Ou l'on croit que l'on peut tout acheter ;
Gustaafke :
Qu'est ce que le Sporting vient faire dans cette histoire,
tantôt on va en faire un drame national ;
Le Président :
Et le transfert de Julienske, qui a été " l'ameleike " tu crois ;



Le président de la TIB arrive avec un monsieur en col et plastron.

Tonnekes :
Bonjour Monsieur le Président et Monsieur Sauce en personne que nous vaut l'honneur,
Le président de la TIB :
Rebonjour mon cher Tonnekes,
eh eh oui, Monsieur Sauce notre cher Directeur voulait se faire présenter les joueurs et le comité,
Nous avons été voir le match, dommage qu'on ait perdu n'est ce pas,
Mais enfin, nous avons vu un très bon match.
Dommage pour le titre.
Jan Sarma :
" Sceud a montje ni, hein Président "
" get seikers heet vandoon "

Le président de la TIB :
Venez par ici Monsieur le Directeur, il y a encore une table de libre.
Monsieur Sauce :
Je vois cher Ami qu'il y a toujours une bonne ambiance au club house,
Mettez un verre de la part de la direction à ces Messieurs,
Susselabotte :
Enfin une bonne parole, " eindelijk a go waut "
Gustaafke :
Tourné générale, ce serait bien la première fois qu'un Directeur montre la couleur de son " porte monnaey "
Tantôt " haaf em in duug ", il va demander ou il doit signer le bon pour la comptabilité,
Fintje :
" Allet, pour une fois qu'il y a un qui vient il faut encore une fois le criquitere "
" Vous otes hein, vous n'êtes jamais content "
Tonnekes :
Mais enfin Fintje, " Vous " ne voyez pas que ces messieurs attendent leur
consommation,
Vous voulez que je vous débarrasse " Monsieur le Directeur "
Fintje :
"Overdrijft ouk ni, ga hein!"
" Ma veiger "

Et en plus, tu veux le débarrasser et il n'a pas de manteau " Monsieur le Directeur "
Ce que le " hugmoot " sais faire hein !
Dés qu'on est dans les hautes sphères on attrape
" Un slag sur sa casuul "
Le Président :
" Wa ne cinema es da hé ", ça on n'a pas au " boeretram zenne ",
enfin pas encore "
Susselabotte :
" Leut se mo doon en drinkt uit ", l'orchestre a encore soif



Rachîd, arrive avec Mus et deux magnifiques Fatma

Jan Sarma :
Ahwel, qui revoilà,
nos vedettes en personne et en plus bien accompagnés
Ca c'est ossi la première fois ;
Le Président :
" Wa es da, na"
Maintenant, moi je n'y comprend plus rien ;
Rachîd :
Ben, Rebonjour tout le monde, et voilà on est venu vous présenter nos fiancées ;
Elles viennent d'arriver tout droit de Casa ;
Et on se marie dans un mois ;
Tonnekes :
" Allez vous ! ",
Le Président :
Et Katrientje dans tout ça ;
Et mon bon joueur pour ma " Boereploeg " ;
Oh, qu'est ce que je dis, pour le " Boerentram " ;
Rachîd :
Qu'y a t'il avec Katrientje et le Boerentram ;
Katrientje :
Mais rien Rachîd, " c'est tout du stamenei prout " ;
Ils prennent parfois leurs rêves pour des réalités. Tonnekes :
Comment, des rêves et des réalités ;
Katrientje :
Et puis na, c'est assez maintenant avec vos " clutera " et avec vos
discussions de " zateklut " de premier catégorie,
je vais tout vous dire ce que j'ai sur le cœur depuis longtemps;
Et tout ce qui est déjà arrivé
Et que j'aimerais qui arrive
Le Président :
Bon dieu, bon dieu
ne me dit pas que tu as déjà consommé le " bazar " et qu'on arrive trop tard;
Katrientje :
Tu continue a " zieverer ",
Le Président :
Non, non Katrientje chérie, tu sais moi ;
Je suis très ouvert d'esprit
Katrientje :
Et pour ce que tu penses certainement pas ;
Tu me déçois sérieusement ;
Pour qui tu me prend à la fin ;
Et vous " autes " alors ;
Tous ensemble :
Nous on ne dit rien non plus, tu sais ;
Katrientje :
Rachîd est un grand ami, et seulement un ami ;
Et il est vrai que nous avons été au cinéma quelques fois ;
Et cela, ça ne vous regarde pas, " get er absoluut gin affaire mei " ;
Comme on dit chez nous ;
et en plus, je peux vous certifier que moi Katrientje,
depuis toute petite " je n'en n'aime " qu'un seul dans ma vie ;
et je pense que je n'aimerai que lui,
mais voilà, celui la, il ne pense qu'au " vootbal " ;
encore au " vootbal " et toujours au " vootbal "
et en plus, il me prend toujours pour sa sœur;
Susselabotte :
" potverdomme " si maintenant l' " aut kus men vote " n'a pas encore compris,
on va commencer a croire qu'il est un peu pour l'autre bord
et qu'il passe ses soirées chez Jean L'Amour en ville;
Gustaafke :
Susselabotte toi, tu as assez bu
Et Julienske qu'est ce que tu as à dire maintenant ;
Julienske :
Mais, tout le monde me regarde maintenant,
" Da es toch erg senne "
****
Eh bien, Puisqu'on en est aux vérités,
je trouvait sincèrement
que j' était quand même encore un peu jeune pour avoir une " mokke " officielle
et cela, certainement pas avant d'avoir une bonne situation;
Mais comme maintenant,
je vais avoir une place stable et en plus bien rémunérée à la TIB,
et que dans le fond de moi même
j'ai aussi toujours eu un bountje pour Katrientje,
et qu'en plus je dis bien et qu'en plus : que j'ai toujours pensé qu'on allait
se marier un jour;
Ben alors, ben alors
Meke :
" Ca sort ou ça sort pas "
" Zeg het mo in hiene ki"
Et ne fait pas le timide ;
Julienske :
Katrientje, Katrientje je vais te demander avec un gros cœur comme ça,
****
Mais, arrêtez de me regarder comme ça
****
si tu ne veux pas,
si tu ne veux pas aller au cinéma Rio avec moi dimanche ;
On joue un très beau film
Katrientje :
Oui je sais, avec Grégory Wayne ;
****
Oh Julienske cela me ferait tant plaisir;
Julienske :
Grégory Wayne, " wé es dadde "
Meke :
" Leut valle ",mais que c'est beau tout ça, et puisqu'on y est,
j'espère qu'il y en a d'autres qui vont se déclarer " aussi une fois ",
" n'es pas Président ";
Le Président :
mais on se croirait au théâtre ici, c'est une vrai pièce comique ici, et qu'est ce qu'on a
encore à ajouter alors;
Tonnekes :
eh bien je vais vous le dire, après toute cette histoire,
à laquelle je ne comprend plus rien, mais alors " ik sweir het a " plus rien,
pour une fois je vais prendre mes responsabilités;
Tous ensemble :
ah bon !!
Tonnekes :
Eh oui, je trouve que la situation est grave et qu'on doit prendre des mesures;
J'ai bien dit des mesures;
Surtout que la Direction est la,
Le Président :
Tonnekes, réfléchi bien, avant de faire ou de dire des bêtises ;
" ge goit toch ginne ambrass moeke hein!,"
Tu as bien dit , " La Direction est présente ";
Tonnekes :
" En wa pâsde ga "
Fintje, donne moi une " pietje " et tournée générale pour le patron ;
Avec tout ces événement j'ai attraper soif et alors, grande soif " potfordomme ";
Susselabotte :
Awel, " ogotte " j'aime mieux ça, car avec " l'aute " on ne sait jamais;
Gustaafke :
et moi alors pfffff;
Le Président :
Ma Katrientje avec Julienske qui aurait cru ça, ils ont grandi ensemble et maintenant ;
J'en suis tout ému ;
****
Mais Julienske je n'avale quand même pas ton passage en " stoumelinks " chez l'équipe de la TIB;
Julienske :
Président, je ne vais jamais oublier ces fantastiques années comme joueur au Boerentram;
Tonnekes :
c'est comme dans la royauté niwou, une alliance entre la TIB et le Boerentram par le mariage;
C'est l'amour, " c'est l'amour op ne clachkop stou er gi hoer " ;
Susselabotte :
Et Rachîd, " l'amelaike ", il ne dit pas grand chose, " mo ze ne ki wa schun mokke,
astableeft " s'il vous plait ;
Et le Mus la même chose, lui je comprend plus
Parce que c'est un " linkadoor " ;
****
c'est où l'adresse que tu as dit ;
Casa, c'est au Maroc ça,
" T'as toch en betje ver "
"Mo serieus geseid , tsein toch twie schun mokkes senne"
Gustaafke :
mais c'est quand même formidable dans notre club,
avoir perdu contre le NATO,
et après s'être dit quelques solides vérités,
la grande famille des trammans est de nouveau réunie
et l'année prochaine on va avoir un beau tournoi contre le boerentram et
probablement non certainement,
avec Julienske et quelques autres renforts on sera champion après avoir donné une
bonne rammeling à nos voisins du NATO;
Qqjd :
Et " qu'est ce que j'allais dire " pour le mot de la fin
Gustaafke :
Et bien demande au " chef " contrôleur Dupletain de nous chanter une petite chanson;
" Awel " il est déjà parti;
Susselabotte :
c'était certainement son tour de payer la tournée ni wooh;

Dupletain qui revient à la hâte de la toilette :

Excusez moi,
j'était juste parti à la toilette et qu'est ce que j'ai entendu au loin " tournée générale ";
Susselabotte :
" sed het ", qu'est ce que j'avait dit quand c'est pour rien " es hem doe ", il est la
Gustaafke :
En si Julienske comme nouveau membre de l'équipe de la TIB nous interprétait notre chanson ;
Susselabotte :
" Mo potverdekke ", " t'es ni woe " regardez un peu qui est là,
Jean " Coco la santé ",
On t'a jeté à la porte de l'Ile Maurice ;
Jean " Coco la santé ":
Mais les enfants, mon avion vient d'atterrir et je suis venu directement en taxi au club,
je ne sais pas vivre sans vous et l'équipe de la TIB
Et puis, il y a ma Meke qui me manque tellement ;
Susselabotte :
"Awel Meke wa zegde na";
Meke :
Eh bien qu'il n'y a q'un seul Jean sur terre,
Viens ici, mon " chouque " que je te donne une " baisse "
Julienske :
Allez les amis, maintenant que toute la famille est de nouveau réunie,
je vais, comme demandé, vous interpréter la chanson du football club de la TIB,
mais alors tout le monde doit chanter avec moi,
même ceux du Boerentram et du Nato et aussi Jan sarma et même Jef car il ne
" broubel " pas en chantant;
Et pas de " carottetrekkers " ;
Jan Sarma :
quelle ambiance quand même chez nous, on a reçu une bonne " touffeling " et on chante encore;
Et soif qu'on a !
Allez " Santé les amis "
Non, merci j'ai déjà 2 remorques sur le comptoir
Julienske :
Près, " geriet " Un Deux Trois……
C'est l'équipe de la TIB qui nous donne du grand football !!!!
Nos joueurs sont les plus fort pour aller marquer des goals
Ils ont déjà tout cassé de la pointe du soulier
Ils feront chanter, chanter le monde entier
TIB, TIB
En avant, en avant TIB
Allons les rouges, allons les rouges, allons les rouges et verts
Tonnekes :
Et toi au 3e rang, tu ne sais pas chanter,
"Ah, ge sait en betje duuf"
Vient un peu " une fois " sur scène avec nous,
on va danser le " booikendans "
Oueh, oueh elles viennent spécialement de Casa !!!!
Ca fait " ossi " partie de la TIB ;
On est multiculturel, nous ;
Non c'est pas remboursé par la " mutuelle "
" multiculturel "
" Mo dane es serieus duuf "
T'es toch erg senne

Il rentre ici pour rien, Monsieur est invité, oueh !
hij betoeilt ginne bal
Et en plus, ils voudrait que les danseuses soient renboursés par la mutuelle
****

Et alors Président wa pâs der van;
****
" Mo zeet Gustaafke mo bezze geive"

Si sa femme devait le voir




FIN

Ce texte est la propriété du " site des anciens de la TIB ", tout emploi ou reproduction est interdite @ août 2008
Le livre d’Or des Anciens